Centre Logistique Rothrist

Le projet pour le nouveau centre logistique à Rothrist est une autre étape majeure dans l’histoire de l’entreprise de transport Schöni SA. Cela comprend surtout la fusion géographique des sections du transport national (jusqu’à ici à Neuendorf) et du transport international (jusqu’ici à Wynau) à Rothrist. Il inclue également le déplacement du siège principal à Rothrist.
Ce projet poursuivi des objectifs économiques importants :
Augmentation de la performance opérative, diminution du temps de passage et amélioration du service clientèle. On a également mis en place des conditions nécessaires pour un accroissement futur, étant donné que l’on est arrivé à la limite de capacité avec les localités en place jusqu’à ici. Dès le début, la planification du projet tenait compte des intérêts de toutes parties prenantes. Il était donc possible de trouver un accord commun entre toutes les parties impliquées, surtout avec la commune de Rothrist et ses résidents, l’Office fédéral des transports (OFT), l’Office de la circulation routière du canton d’Argovie et les Chemins de fer fédéraux (CFF). Concernant la planification de la construction du complexe de logistique et de bureau, l’accent est mis sur des conditions d’exploitation optimales, des conditions d’utilisation flexibles ainsi que la durabilité. Ceci implique surtout les aspects suivants :

 

    • L’entier du complexe a été réalisé en dur. L’isolation de l’enveloppe du bâtiment a été fait à au moyen des panneaux sandwich ; des toitures végétalisés de façon extensive (meilleure rétention) et prêt pour une installation solaire (gain). Installation de chauffage : combinaison entre prélèvement des eaux souterrains et gaz. Toutes exigences de la loi sur l’énergie sont remplies.
    • La liaison de tous étages est assurée par 4 systèmes de transport des palettes, 2 monte-charges et 3 ascenseurs (dont un donne accès direct à l’entrepôt).
    • Entrepôt à rayonnage et une installation de rayonnages coulissants d’une capacité de 15’000 palettes. Cette partie du bâtiment pourrait être transformé dans un entrepôt additionnel à trois étages et une surface de 4000 mètres carrés.
    • 43 rampes de chargement en surface et 6 en souterrain assurent un chargement et déchargement efficace des véhicules protégés des intempéries. La logistique de transbordement est soutenue par une piste de transfert aux rails.
    • Plateformes de chargements en souterrain donnant accès au rez-de-chaussée. Cela peut être reflété à gauche pour la réalisation de l’étape deux de la transformation. En même temps, un déchargement aux côtés est prévu.
    • Sécurité : l’ensemble de l’aire sera asphalté et clôturé. La sécurité incendie est assurée par une installation sprinkler.
    • Raccordement ferroviaire pour la logistique intermodale, le transport combiné non accompagné (TCNA) et transport ferroviaire traditionnel. Dans sa phase finale, le projet englobe voies pour le TCNA et pour le transport ferroviaire.
    • 2ème voie TCNA
    • L’espace bureau se trouve dans la construction en verre. La surface est assez grande pour louer des bureaux et salles de séminaire aux tiers.
    • Un environnement de travail agréable est d’une grande importance : les employés trouvent à leur disposition une cantine d’entreprise et tous les étages (sauf le rez-de-chaussée) bénéficient de lumière de jour ; au rez-de-chaussée, ils se trouvent deux niveaux de parking pour des voitures.
    • Le parc des véhicules comprend également un atelier de réparation, y inclue un centre de contrôle du contrôle des automobiles, un système de lavage à portique (la mise en place d’un deuxième serait possible comme étape supplémentaire de développement) et la station service avec diesel, diesel bio, essence et Ad-blue.

 

Avec le nouvel emplacement, on a également fait un pas en avant en ce qui concerne la durabilité : D’un côté on aura une des meilleures liaisons ferroviaires de la Suisse (longueur des voies). De cette façon, le transport combiné non accompagné peut être directement conduit au lieu de transbordement. Ceci permet d’éviter des transports de Wynau à Aarau et de Neuendorf à Aarau ; la complexité des transports peut être réduite ce que fait possible d’économiser du temps et des couts, du combustible et ainsi que de diminuer des émissions de CO2.